Léo Lagrange, cet inconnu célèbre

Léo Lagrange ? Chacun connaît son nom porté par des centaines de stades, de gymnases ou de complexes sportifs. Mais nombreux sont ceux qui seraient bien en peine de dire qui se cache derrière cette dénomination.

leo-lagrangeUn homme en vérité à la vie toute droite, un homme qui en toutes circonstances sut affirmer ce qu’il pensait et faire ce qu’il disait. Un homme simple qui resta toujours fidèle à quelques idées claires et généreuses, qui vécut avec son temps et participa sans cesse au destin commun.

En 1936, Léo Lagrange est réélu député de Fourmies. Le Front Populaire accède au pouvoir. La France découvre les congés payés. Nommé à 36 ans par Léon Blum à la tête du premier sous-secrétariat d’État aux Sports et aux Loisirs, chargé d’organiser ce temps libre nouvellement acquis, Léo Lagrange est l’artisan passionné de cette merveilleuse « embellie ». D’entrée de jeu, la jeunesse adopte ce girondin au teint clair, au menton puissant et à la voix de stentor, promoteur infatigable du sport de masse, des auberges de jeunesse et de la culture populaire.

Mais Léo Lagrange ne fut pas seulement l’homme par qui un peuple et sa jeunesse retrouvèrent le chemin de la vie. Il fut aussi un militant intransigeant de l’antifascisme en luttant contre la non-intervention en Espagne et contre la capitulation de Munich, tout en se passionnant déjà pour les idées stratégiques du colonel De Gaulle. Il devait du reste payer son engagement de sa personne ;

Le 9 juin 1940, à Evergnicourt dans l’Aisne, Léo Lagrange tombait sous les balles ennemies. Il fut le seul ministre français à aller se faire tuer au front.

Cet homme combatif qui fut le compagnon des plus grands écrivains de son temps, avait quelque chose de rare et d’exceptionnel puisque son aventure fut aussi tout simplement celle de l’Amitié.

Ainsi se résume la vie d’un homme qui avait fait de l’intégrité une vocation, hostile à tous les compromis fallacieux et de l’authenticité, la volonté de croire en l’avenir de la jeunesse.

Grande figure à coup sûr que celle de Léo Lagrange, figure moderne de précurseur tant en matière sportive que culturelle.

Jean –Louis CHAPPAT